Accueil > Actualités de la formation et des événements juridiques > Un bon anglais juridique est indispensable pour les juristes (...)


Près de 45% des annonces d’emploi demandent aux juristes de maitriser la langue anglaise, selon une enquête récente [1].

Près de 45% des annonces d’emploi demandent aux juristes de maitriser la langue anglaise, toutes spécialités confondues.

Pour les juristes généralistes (26% des annonces), la maitrise de l’anglais est demandée dans plus de 72% des annonces d’emploi.

A l’inverse, la spécialité pour laquelle la demande en anglais est la plus faible est le droit social (17% demandent l’anglais. 19% des annonces concernent le droit social).

Impact sur la rémunération ?

Toutes annonces confondues, la rémunération moyenne proposée dans les annonces du mois de novembre est de 39.100 euros. Un écart de 18 % de rémunération supplémentaire est observé dans les annonces d’emploi où une maitrise de la langue anglaise est requise :

Dans un article récent de mars 2013 sur le Village de la justice, Mélanie d’Adesky, Manager Exécutif chez Michael Page juristes d’entreprise, indiquait que désormais même "les profils "droit social" avec une bonne connaissance de l’anglais sont de plus en plus demandés dans les moyennes et grandes entreprises, pour le reporting international et l’implication des juristes dans les groupes au-delà de leur service juridique local. Ces profils ne sont plus cachés mais exposés et plus proches du business, l’anglais et le management sont donc des composantes importantes dans un profil."

Consultez les formations à l’anglais juridique référencées sur notre site.


[1Enquête LegalVox 2013. Cette enquête portait sur 320 annonces d’emploi publiées sur le site internet de l’Apec sur le mois de novembre 2013.




Dernière mise à jour de cette page : 14 avril 2014 | Tous droits de reproduction réservés Agenda-juridique.fr.