Accueil > Actualités de la formation et des événements juridiques > Le financement de la formation > Vous êtes en période de chômage ? Comment financer votre formation...


Le DIF (droit individuel à la formation)

Vous pouvez mobiliser votre « DIF portable », à savoir l’enveloppe financière qui correspond au reliquat d’heures acquises au titre du DIF. Vous êtes éligible à ce dispositif après la majeure partie des contrats (hormis les contrats d’apprentissage et de professionnalisation) et pour tous les motifs de rupture (sauf après un licenciement pour faute lourde, ou une démission considérée comme "illégitime" voir ici).


Le CIF-CDD


Si vous étiez en CDD, vous pouvez bénéficier d’un CIF-CDD. Pour cela, vous devez remplir deux conditions :
- Vous cumulez 24 mois (consécutifs ou non) en tant que salarié au cours des 5 dernières années
- Dont 4 mois de travail (consécutifs ou non) de CDD dans les 12 derniers mois.

A noter :
1) La formation débute au plus tard 12 mois après la fin de votre dernier CDD.
2) Certains contrats ne sont pas pris en compte dans le calcul de vos droits :

- les contrats d’apprentissage et de professionnalisation

- le CUI (contrat unique d’insertion)

- les CDD qui se poursuivent par un CDI



A qui s’adresser ?
L’organisme dont vous dépendez est mentionné sur le BIAF (bordereau individuel d’accès à la formation) que votre dernier employeur est censé vous avoir remis lors de la signature du contrat ou du certificat de travail.
Si la rémunération du CIF n’est pas prise en charge à 100 %, vous pouvez faire une demande de financement complémentaire auprès d’autre acteurs de la formation continue (notamment votre Conseil Régional).


La rémunération est calculée :
- en fonction de la durée de la formation suivie
- en pourcentage du salaire moyen perçu au cours des 4 derniers mois en CDD.


La période de CIF-CDD permet :
1) d’engranger de nouveaux droits pendant la formation.
2) de s’inscrire comme demandeur d’emploi avec ouverture immédiate de droits, car le dernier jour de formation est assimilé à une fin de contrat de travail. 

Les aides directes de Pôle emploi


La rémunération formation de Pôle emploi (RFPE)

Dans le cadre d’un PPAE, Pôle emploi peut verser dans certains cas une rémunération aux demandeurs d’emploi pour une formation préalable au recrutement. 



L’aide à la VAE (validation des acquis de l’expérience)


Pôle emploi peut vous accorder une aide qui couvre les frais de formation en cas de validation seulement partielle de la VAE. Vous devez pour cela justifier d’une expérience professionnelle minimale de 3 ans.


Ces deux dispositifs peuvent être complétés par une aide aux frais associés à la formation (Afaf) pour les frais de transport, de repas et d’hébergement qui resteraient à votre charge.



Le Chèque Formation du Conseil Régional

Ce dispositif concerne les demandeurs d’emploi inscrits depuis moins de 24 mois à Pôle emploi.
La demande d’aide doit être faite au service de la formation continue de votre Conseil Régional au moins deux mois avant le début de la formation.



Pour bien débuter un contrat : AFPR (action de formation préalable au recrutement) et POE (Préparation opérationnelle à l’emploi).

Ces deux dispositifs offrent la possibilité de faire financer une formation avant de commencer un contrat.

Vous pouvez en profiter si :
- Vous avez été retenu pour une offre d’emploi (CDD compris entre 6 mois et un an, une mission d’intérim d’au moins 6 mois, un contrat de professionnalisation à durée déterminée) déposée par un employeur auprès de Pôle emploi
- Votre référent Pôle emploi, l’employeur et vous-même considérez que des compétences complémentaires seraient utiles à acquérir avant de commencer votre contrat
- L’offre d’emploi se situe dans la zone géographique définie par le PPAE.




Dernière mise à jour de cette page : 24 février 2014 | Tous droits de reproduction réservés Agenda-juridique.fr.