Accueil > Actualités de la formation et des événements juridiques > Le financement de la formation > Vous êtes un actif salarié ? Comment financer votre formation...


La période de professionnalisation

La période de professionnalisation a pour objectif de favoriser le maintien dans l’emploi ou la reconversion professionnelle par des actions de formation. Elle repose sur une alternance entre activités professionnelles et périodes de formation. Elle peut inclure des phases d’évaluation et d’accompagnement.

Vous pouvez en profiter si :

1) Vous êtes en CDI ou en Contrat unique d’insertion (en CDD comme en CDI).
NB : Pour les CUI, la formation doit durer au minimum 80 heures

2) Vous correspondez à (au moins) l’une de ces configurations :
- Votre qualification en matière d’évolution des technologies ou d’organisation du travail gagnerait à être améliorée en ce qui concerne l’évolution des technologies ou l’organisation du travail
- Vous cumulez au moins 20 ans d’activité professionnelle
- Vous êtes âgés de plus de 45 ans et vous travaillez dans la même structure depuis au moins un an
- Vous projetez de devenir chef d’entreprise (en création ou reprise)
- Vous venez de finir un congé maternité ou parental (que vous soyez un homme ou une femme)
- Vous bénéficiez de l’obligation d’emploi (handicap, accident du travail, invalidité,...)

A qui s’adresser ?
- La personne responsable des RH

- La direction des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (DIRECCTE) de votre région.

Le Congé Individuel Formation (CIF)

Le CIF offre à tout actif en poste la possibilité d’aller se former, à son initiative, à titre individuel, et en dehors de la participation aux formations obligatoires et/ou organisées par l’entreprise. Il permet de se consacrer de manière continue et intensive à un projet de qualification (examen,...). La durée de base en est : 
- Un an pour un projet à temps plein (formation, révision)
- 1 200 heures pour un stage à temps partiel


Vous pouvez en profiter si :

1) Vous avez travaillé au moins 24 mois (consécutifs ou non), en tant que salarié, au cours des 5 dernières années, et 4 mois dans les 12 derniers mois.

2) Votre dernier CIF réalisé à 100% date d’au moins six mois.

A qui s’adresser ?
- A votre employeur, en lui remettant une demande écrite d’autorisation d’absence
- En cas de refus que vous estimez non justifié, vos interlocuteurs sont le délégué du personnel ou le conseil des prud’hommes
- A l’organisme financeur de la formation, qui est :

  • 1. Dans les entreprises de plus de 10 salariés, l’organisme qui perçoit les cotisations pour le financement du Cif. Le plus simple est donc d’en parler à votre employeur ou au délégué du personnel.
  • 2. Dans les entreprises de moins de 10 salariés, l’organisme paritaire de la branche ou du secteur professionnel. En l’absence d’un tel organisme, il faut s’adresser au Fonds de gestion des congés individuels de formation (Fongecif) de sa région. De plus, cet organisme financeur se propose de vous informer sur la réglementation, et de vous aider à construire votre projet. N’hésitez donc pas à le contacter dès le début de votre projet.

Dans tous les cas, une bonne manière d’initier cette démarche est d’en parler à son employeur. Avec l’accord de l’employeur, la formation peut être suivie, en tout ou partie, avant la fin du CDD.

Le Droit Individuel à la Formation (DIF)

Le DIF permet à tout salarié de se constituer un crédit d’heures de formation, à hauteur de 20 heures par an, et cumulable sur six ans dans la limite de 120 heures. Cette formation a lieu, sauf arrangement particulier, en dehors du temps de travail.

Vous pouvez en bénéficier si :

- Vous êtes en CDI depuis au moins un an dans votre entreprise. En cas de temps partiel, le calcul de l’acquisition des droits se fait au prorata de votre durée de travail
- Vous êtes en CDD avec au moins 4 mois (consécutifs ou non) de travail dans les 12 derniers mois

A qui s’adresser :
- L’employeur, qui doit donner son accord sur le choix de la formation
- En cas de refus continu sur deux années, une demande de DIF rejoint le parcours CIF, et l’organisme de gestion du CIF devient votre interlocuteur de recours

Dans un cas comme dans l’autre, vous pouvez demander la prise en charge partielle de votre formation auprès de votre OPCA (organisme paritaire collecteur agréé). 




Dernière mise à jour de cette page : 23 février 2013 | Tous droits de reproduction réservés Agenda-juridique.fr.